Mauvais coup contre le transport de voyageur ferroviaire en Europe

1891536_10151941746491440_644854369_o-1

Le mercredi 26 février, le Parlement européen a voté en faveur du « 4ème Paquet ferroviaire » qui vise une profonde réforme des services ferroviaires européens. Cette réforme du rail est constituée d’un ensemble de six propositions législatives qui visent notamment à l’ouverture totale du marché du transport de voyageurs à l’horizon 2019.

Pour le volet gouvernance concernant les opérateurs et les gestionnaires d’infrastructures il s’agit du rapport Elkhadraoui .

Pour Jean-Jacob Bicep rapporteur pour les verts européens sur le 4ème paquet ferroviaire et membre de la commission transport:  » nous avons évité le pire de justesse, les députés ayant en plénière corrigés le rapport du socialiste Elkhadraoui en maintenant la possibilité pour un Etat d’avoir un opérateur intégré » cependant devant la cacophonie juridique qu’il en résulte. Il déclare :  » il eut été plus claire de voter contre ce rapport, ce que j’ai fais ».

Concernant les contrats de service public, il considère:  » que la concurrence élevé au rang de règle sacrée par la commission, n’a démontré son efficacité bien au contraire en matière de transport ferroviaire de voyageurs ». Pour Jean-Jacob Bicep:  » Le rail européen n’a pas besoin de plus de concurrence mais d’une véritable politique d’investissement européen »

Remonter