C’est la fin de l’épandage aérien

 

Parce qu’il comporte des dangers en termes de santé publique et de protection de l’environnement, l’épandage aérien de pesticides est interdit au niveau européen. Des dérogations sont néanmoins permises, dans des conditions extrêmement strictes, ce dont la France a pris l’habitude d’abuser, par la voie d’arrêtés préfectoraux régulièrement annulés par la justice.

Ce 26 septembre, lors des journées parlementaires d’Europe Ecologie – Les Verts à Angers, suite à une question du député européen écologiste Jean-Jacob Bicep au Ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie demandant une action concrète de la part du gouvernement contre les dérogations sur l’épandage aérien, Philippe Martin a pris une position ferme et claire. Il a en effet annoncé la fin des épandages aériens sur l’ensemble du territoire français d’ici 2 ans! L’épandage aérien biologique pour la culture du maïs devra être quant à lui étudié mais pour la culture de la banane la solution sera effectivement l’arrêt total de l’épandage.

Jean-Jacob Bicep, saluant cette annonce, a conclu « c’est un engagement gouvernemental que nous espérions depuis longtemps, je serai extrêmement vigilant et mettrai en œuvre toutes mes compétences pour veiller à son application »

3 commentaires pour “C’est la fin de l’épandage aérien”

  1. Merci Monsieur Jean -Jacob Bicep !!! mieux vaut tard que jamais , merci encore pour votre combat sans relâche et je vous encourage dans votre vigilance!

  2. Nous les peuples des CARAIBES (Martinique , Gaudeloupe) vous sommes reconnaissants pour votre ténacité ,car rajoutés à la Chlordécone ,les pesticides que nous subissons à longueur d’année nous transforme nos sols ,souillent nos cours d’eaux qui ne sont jamais très loin d’une plantation de banane, sature l’air de particules de poison .Nos populations sont régulièrement et méthodiquement ainsi empoisonnés ,juste pour qu’un petit groupe de personne déjà très riches reçoivent chaque année leurs contingents de subventions de l’état français complice!

  3. Merci pour le travail; que vous menez au nom de l’écologie et de la santé des caraïbéens, merci…

Remonter